Plus de deux cent personnes étaient réunies ce jeudi 4 octobre au soir pour vivre la première édition de la Nuit du droit au tribunal de grande instance de Grasse consacrée à « Justice, droit(s) et science-fiction ».

Le tribunal de grande instance, le Barreau et l’Union des jeunes Avocats de Grasse ainsi que la faculté de droit et de science politique de Nice Sophia Antipolis et le CDAD des Alpes-Maritimes  ont travaillé ensemble pour offrir  une soirée originale qui a pleinement satisfait le public et les personnalités présentes.

L’occasion de passer une soirée au tribunal pour la famille LEONE qui a particulièrement apprécié « la conférence captivante ». « Amener la science-fiction au tribunal est une idée  très intéressante qui nous a interpellé et a éveillé notre curiosité» a expliqué Monsieur LEONE en ajoutant « c’est la première fois que je rentre dans un palais. C’est une ouverture enrichissante ».

Monsieur BELLAGAMBA, auteur de science-fiction et enseignant à la faculté de droit de Nice a  partagé sa réflexion sur le rôle de la justice au cœur de l’imaginaire social et sa représentation dans les œuvres de science-fiction.

Clou de la soirée, l’Union des Jeunes Avocats a décidé de surprendre en mettant en scène le procès théâtralisé d’Harley Quinn, le célèbre personnage fictif complice du Joker et ennemi de Batman .  Approcher le droit sous cet angle a permis à un public de tout âge de comprendre le déroulement d’un procès et le rôle de chaque acteur sur la scène judiciaire.

Enfin, le président Monsieur JANAS, a invité le public conquis à rencontrer les professionnels du droit lors d’un échange dans la salle des pas perdus où était également présentée l’exposition « Justice et Bande Dessinée » mise à disposition par le CDAD de Charentes et la société 9ème art + jusqu’au 30 novembre 2018.

Face au succès remporté, une réflexion est déjà en cours pour la prochaine édition de la Nuit du droit !

2018-10-30T15:27:05+00:00